[Oral] Mathématiques & Informatique – Concours Agro/Veto

Exemples de sujets proposés par le concours Agro-Véto pour l’oral de Maths/Info

O_2015_Maths:Info O_2016_Maths:Info O_2017_Maths:Info

30 min de préparation et 40 min d’interrogation


Cette épreuve se déroule en trois phases ; les deux parties de l’interrogation orale auront un poids similaire dans la note.

1. Préparation (30 minutes) : étude d’un problème mathématique relativement ouvert.

2. Mathématiques : présentation et dialogue sur le problème posé en préparation (20 minutes).

Le traitement peut être de type expérimental dans un premier temps, abordant le problème avec un point de vue plus pratique, plus proche de la réalité des objets mathématiques étudiés, le calcul algébrique n’étant pas l’objectif premier. Le candidat aura été amené à observer et conjecturer, à partir de différentes données (graphiques, tableaux de données numériques, utilisation de logiciels ou de la calculatrice), la rigueur mathématique restant présente. Le sujet est conçu de manière assez ouverte pour que l’oral puisse prendre des directions différentes suivant les réactions du candidat.

L’épreuve évalue les compétences (I = projet informatique, M = mathématiques pratiques) :

  • (I,M) identifier un problème sous différents aspects
  • (I) initier des perspectives nouvelles et faire preuve de créativité
  • (M) concevoir un modèle à partir d’indications fournies
  • (I,M) résoudre un problème complexe
  • (I,M) conduire des expérimentations dans une démarche exploratoire
  • (I,M) communiquer à l’oral
  • (I,M) argumenter, convaincre
  • (I) s’organiser en fonction d’un but à atteindre, choisir une stratégie
  • (I) mettre en œuvre un traitement par étapes, un algorithme
  • (M) apporter un regard critique.

Afin de permettre au candidat de mener une démarche exploratoire, un ordinateur est mis à sa disposition pendant la préparation. Il dispose de logiciels libres et d’usage général, notamment :

  • GeoGebra (tracé de courbes, configurations géométriques, etc) ;
  • Python (programmation et simulation), distribution Pyzo et Spyder, version 3.x ;
  • un tableur.

Les questions posées pourront être traitées avec Python, mais les candidats sont libres d’utiliser également le tableur ou Geogebra s’ils le souhaitent.

3. Présentation de projet (20 minutes) : présentation du projet préparé pendant l’année (7 minutes maximum), puis échange avec l’examinateur autour du le projet (13 minutes minimum).

Le candidat présente :

  • les objectifs du projet,
  • son architecture générale,
  • les éventuelles bibliothèques et outils logiciels utilisés en plus de Python et de sa bibliothèque standard,
  • un ou deux extraits de code (correspondant chacun à une fonction) qui lui semblent être importants et intéressants,
  • éventuellement, les améliorations envisageables, le partage des tâches dans le groupe, les difficultés rencontrées…

L’exposé du projet d’informatique est suivi de questions destinées à évaluer la maîtrise du candidat ainsi que son implication dans le projet.

On attend du candidat qu’il soit capable de répondre précisément à des questions portant sur des extraits du code du projet choisis par l’examinateur. Même si les projets sont réalisés en groupe, chaque candidat doit maîtriser la totalité de son projet : les questions de l’examinateur peuvent porter sur toutes les parties du code.

Un ordinateur est à disposition de l’examinateur pour lui permettre de vérifier, s’il y a lieu, certains points de détail présentés par le candidat. L’examinateur peut aussi poser des questions plus générales portant sur le programme d’informatique des deux années.


Modalités pratiques

les candidats doivent déposer leurs documents en version électronique sur le site du SCEI entre le 25 mai et le 8 juin 2018 en utilisant leurs identifiants de connexion. Les candidats pourront, dans la période d’ouverture, supprimer s’ils le souhaitent une version précédente des fichiers déposés précédemment et recharger une nouvelle version. Les documents à déposer sont :

  • une fiche d’envoi formatée (coordonnées candidat, intitulé du projet, voir un modèle dans le rapport Agro-Veto),
  • une présentation au format pdf,
  • le code source du projet au format py,
  • les éventuels fichiers de données auxiliaires (données numériques, images…).

Si les candidats ont un fichier son (ou une vidéo) généré par leur projet, ils peuvent le joindre mais il n’y a pas de garantie qu’il puisse être lu le jour de l’oral (multitude de formats possibles…).

Le code fourni doit être clair et contenir des commentaires. Il est rappelé aux candidats que le choix judicieux des noms de fonctions et de variables améliore grandement l’intelligibilité du code (et permet d’alléger les commentaires).

Pour faciliter le travail des examinateurs, qui pourront être amenés à vérifier l’exécution des programmes avant l’oral, les candidats sont appelés à inclure à la fin de leur fichier quelques lignes de scriptpermettant de tester leur projet (avec des paramètres bien choisis, pour garantir un temps d’exécution raisonnable).

L’ensemble des fichiers ne doit pas dépasser un volume total de 15 MO.
Le nom de l’établissement de préparation ne doit figurer sur aucun document envoyé.

Le jour de l’oral, les candidats apportent une clé USB contenant les documents déjà déposés sur le site SCEI. Cette clé ne sera utilisée qu’en cas de problème technique sur le serveur.

Par ailleurs, dans chaque établissement concerné, le professeur d’Informatique envoie par courriel ou par courrier au service des concours une liste des travaux de ses élèves, précisant pour chacun s’il est pour la première fois en BCPST 2 ou redoublant.